chris-abney-140735-unsplash-1400x600.jpg

ENVIRONNEMENT
ET FAUNE

Une production durable et soucieuse de l'environnement.

Les normes environnementales pour les productions piscicoles du Québec sont parmi les plus strictes au monde. La Stratégie de développement durable de l’aquaculture en eau douce au Québec (STRADDAQ) est une initiative adoptée en 2004 visant à réduire de 40% les rejets de phosphores des entreprises piscicoles sur une période de 10 ans, menée par le ministère de l'environnement et de la lutte contre les changements climatiques (MELCC), la table filière de l'aquaculture en eau douce du Québec (TFAEDQ) et l'association des aquaculteurs du Québec (AAQ). 

https://www.environnement.gouv.qc.ca/milieu_agri/aquacole/Straddaq_2010.pdf.

Cette initiative a permis aux entreprises de moderniser leurs installations de traitements des eaux et de les rendre conformes aux nouvelles normes mises en place tout en conservant le potentiel de production. L’eau est disponible en quantité et en qualité au Québec, ce qui permet de présager de belles opportunités de développement pour l’aquaculture. Les systèmes de production en recirculation sont un moyen efficace pour les piscicultures de réduire les impacts environnementaux en permettant d'utiliser beaucoup moins d'eau et d'avoir un bon contrôle sur la gestion des rejets de phosphores. De plus, les rejets peuvent être revalorisés comme fertilisant pour l'agriculture. Plusieurs projets de recherches dont le développement d’une moulée faible en phosphore contribuent également à la réduction des impacts sur l'environnement. 

Protection de la faune 

Les piscicultures doivent obtenir un permis de production du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec (MAPAQ) qui leur permet de produire seulement les espèces autorisées dans leur secteur. Les espèces autorisées sont gérées par le Ministère des Forêts, de la faune et des Parcs (MFFP).   L'ensemencement des lacs au Québec est rigoureusement supervisé par le MFFP qui contrôle les espèces et les secteurs permis grâce notamment au zonage aquacole. 

https://mffp.gouv.qc.ca/faune/peche/ensemencement/cadre-legal.jsp

 

Ces réglementations permettent d'avoir une bonne gestion des ressources et d'empêcher l'introduction d'espèces dans un milieu où elle ne se retrouvent pas naturellement.